SES ETUDES A SAINT-MAURICE

Bon élève et désireux devenir prêtre depuis sa petite enfance, Maurice entre au collège de l’Abbaye de Saint-Maurice, sur le conseil de ses parents et de son curé le 28.09.1925.

Studieux et intelligent, il est dans les premiers de classe; prompt et dominateur il se profile en leader incontesté de la classe. Maurice fait partie de la Congrégation des Enfants de Marie et dès l’année d’Humanités, de la Société des étudiants suisses, par la section locale de l’Agaunia. Durant les six ans d’internat, il doit arrondir les angles de son tempérament volontaire, autoritaire parfois jusqu’à l’excès.

Cependant, intelligent, « excellent sujet », il mène ses études au collège avec d’excellents résultats ; il grandit en âge et en sagesse. Durant 6 ans, il poursuit son chemin d’unification le conduisant à déposer sa demande d’admission au noviciat du Grand-Saint-Bernard le 22.7.1931.