SES ANNEES AU TIBET

Le 22.2.1936, il s’embarque à Marseille pour rejoindre des confrères missionnaires au Yunnan, ayant obtenu de ses supérieurs la permission de s’engager en faveur de la Mission du Tibet.


Il arrive à Weisi le 8.5.1936. Là-bas, il achève brillamment ses études de théologie en février 1938, tout en s’initiant au chinois et au tibétain. Il reçoit le diaconat le 22.4 1938, est ordonné prêtre le 24.4.1938 à Hanoi et célèbre sa Première messe à Siao-Weisi.


De 1936 à 1939, il apprend le chinois et le tibétain. Il se perfectionne en tibétain, de mars à juin 1945, chez le Père Goré des Missions Etrangères de Paris. De 1938 à 1945, il dirige l’école et le petit séminaire de Houa-lo-pa, situé près de Weisi le 3.7.1938.


En juin 1945, il est appelé à remplacer le Père Burdin, curé de Yerkalo, mort de la thyphoïde à 36 ans. De novembre 1945 à janvier 1946, il refuse l’ordre donné par les lamas de quitter le pays.


Le 26.6.1946, sous la menace, il quitte la paroisse pour séjourner d’abord à Pamé puis à Atentze. Là, il prépare secrètement son voyage à Lhassa pour plaider, en dernier ressort, sa cause auprès du Dalaï-Lama. Il avait reçu plus de promesses que d’aide effective de la part du Nonce apostolique, des ambassadeurs de Suisse, de France … basés à Nankin.


Le 10.7.1949, avec l’accord de ses supérieurs et le conseil du Nonce, il quitte Atentze avec quelques serviteurs pour Lhassa en se joignant à une caravane amie. A la dix-septième étape sur 34 de prévues, il est arrêté le 27.7.1949 et reconduit jusqu’à la frontière, au col du Choula. A l’orée de la forêt avoisinante, quatre lamas, le tuent ainsi que son serviteur Doci,le 11.8.1949. Deux serviteurs chinois réussissent à s’echapper.


Le 17.8, il est enseveli dans le jardin de la résidence d’Atentze.

Actuellement son corps repose à Yerkalo.