Accueil

Né le 31 août 1910 à La Rosière (Commune d’Orsières), mort le 11 août 1949 au col du Choula (Chine).


Fils de Jean-Joseph et de Faustine Rossier, paysans, Maurice étudie au collège de St-Maurice (1925-31), puis entre au noviciat du Grand-Saint-Bernard en 1931; chanoine régulier en 1935.
Il rejoint ses confrères partis pour fonder au Tibet un hospice et arrive en 1936 dans la mission des marches tibétaines du Yunnan. Ordonné prêtre à Hanoï (Vietnam) en 1938, il dirige le petit séminaire destiné à former le clergé indigène de 1938 à 1945. Nommé curé de Yerkalo, seul poste implanté dans le Tibet indépendant, en juin 1945, il est en butte à l’hostilité des lamas et expulsé en janvier 1946. Il cherche en vain des appuis auprès des représentants diplomatiques des nations occidentales à Nankin, et du nonce apostolique. 


Il conçoit finalement le projet d’aller plaider sa cause auprès du dalaï-lama. Avec l’assentiment de ses supérieurs, il se joint en juillet 1949 à une caravane en partance pour Lhassa. A mi-chemin, on l’oblige à revenir sur ses pas. Il est abattu avec son serviteur tibétain, au col du Choula, à la frontière sino-tibétaine. Son corps repose dans le jardin de la mission de Yerkalo.

Béatification
La cause de béatification est ouverte à l’instigation de son compagnon de mission, le prévôt Angelin Lovey, avec un procès informatif diocésain à Sion (1953-1963), inauguré par Mgr Nestor Adam. Le pape Jean-Paul II reconnaît à Maurice Tornay le titre de martyr de la foi en juillet 1992 et procède à sa béatification le 16 mai 1993.

Au Calendrier
Lors de la béatification du Serviteur de Dieu Maurice Tornay, le pape Jean Paul II a fixé la fête liturgique du nouveau bienheureux au 12 août. Aussi, chaque année, à cette date, de nombreux amis du Bienheureux viennent à La Rosière, lieu de naissance du bienheureux Maurice pour célébrer l’office divin nous rappelant le martyre du chanoine, le 11 août 1949.
Pour marquer son 300e anniversaire, la chapelle a été dotée en 1994 de quatre vitraux retraçant la vie du Bienheureux.

La maison natale du bienheureux Maurice
Durant vos vacances, passez au hameau de la Rosière (commune d'Orsières en Valais) pour prier à la chapelle dédiée à sainte Anne et pour visiter la maison natale du bienheureux Maurice Tornay.

Exposition permanente sous l'église d'Orsières
C'est à l'église paroissiale d'Orsières que le bienheureux Maurice a reçu les sacrements de l'initiation chrétienne. A côté du baptistère baroque où il a été baptisé se trouve une icône du bienheureux. Symétriquement au baptistère, à gauche de l'autel de la sainte Vierge, vous trouvez quelques marches d'escalier qui descendent et amènent à un petit local d'exposition et de prière, présentant la vie et quelques objets du bienheureux Maurice Tornay.